Qu’est-ce que l’Ennéagramme ?


08 Feb


L’Ennéagramme est un formidable outil de connaissance de soi et de compassion. Il permet de donner des clés de fonctionnement sur sa propre psychologie, afin de permettre de démarrer et approfondir l’observation de soi sur ses propres motivations instinctives, émotionnelles et mentales.

Cette approche a pour but de mettre en évidence des mécanismes répétitifs que l’on reproduit encore et encore, au fil des années, toute la journée.


La prise de conscience de ces mécanismes va alors permettre de développer petit à petit un observateur intérieur, un témoin de nos propres états intérieurs. Ainsi, la personne va gagner petit à petit la liberté de prendre de la distance avec eux, de lâcher-prise, et donc de ne plus les subir.

Ainsi que le disait l’enseignant indien Nisargadatta Maharaj : “You cannot abandon what you do not know” (“Vous ne pouvez abandonner ce que vous ne connaissez pas”).


L’être humain est ainsi psychologiquement mû par une compulsion à répéter les mêmes schémas psychologiques. Ceux-ci sont automatiques et inconscients. L’ensemble de ces automatismes est appelé égo ou personnalité. L’égo n’est pas mauvais en soi, mais il a tendance à prendre trop d’espace au détriment de qualités essentielles.


L’Ennéagramme cartographie avec une précision étonnante neuf formes différentes d’orientations que peut avoir un individu. Chacune de ces formes identifie une aspiration naturelle et fondamentale qu’une personne a dans la vie, une forme d’énergie de motivation bien spécifique.


Lorsque la personne est en pleine présence consciente d’elle-même et de son environnement, ces qualités se révèlent dans toute leur magnificence. Elle est alors ouverte à la bienveillance et à la compassion, ainsi qu’à d’autres qualités essentielles comme, par exemple, l’équanimité ou le courage.

Toutefois, lorsque la personne entre en pilotage automatique, qu’elle perd la présence à l’ici et maintenant, alors l’égo s’intensifie et crée une caricature de ces qualités essentielles. Neuf formes d’égo décrites par l’Ennéagramme sont alors disponibles, chaque personne en ayant une et une seule qui est le centre de son attention.


Il est important d’insister sur le fait que l’Ennéagramme cartographie des motivations inconscientes et non des comportements. Quel que soit le comportement, quels que soient les mots prononcés par une personne, il peut y avoir neuf motivations différentes qui peuvent avoir mené à ces comportements.

Par exemple, si l’on voit une personne marcher sur la pelouse alors qu’il est clairement indiqué “interdiction de marcher sur la pelouse”, cette seule observation extérieure ne permet pas d’en conclure quoi que ce soit sur la forme de personnalité de cette personne. Elle peut l’avoir fait dans un but de provocation, elle peut l’avoir fait pour voir ce qu’il va se passer, elle peut l’avoir fait parce qu’on le lui a demandé, etc...


Cette connaissance que met à disposition l’Ennéagramme peut être appréhendée de plusieurs façons.

Tout d’abord, par une approche psychologique pratique, afin de mieux communiquer, manager en entreprise, s’entendre avec ses proches, … On parle alors de travail horizontal : il s’agit de rendre son égo plus fonctionnel vis-à-vis de soi et des autres et de bien vivre avec.

Elle peut aussi être appréhendée par une approche spirituelle, afin de percevoir une conscience d’être, de se libérer de ses automatismes et d’aller au-delà des schémas de sa personnalité. On parle alors de travail vertical.


Chacun est libre d’avoir l’une ou les deux de ces approches là. Toutefois, nous préconisons le travail sur les deux axes.


Patrick Manoukian, le 8 Février 2019